Liverpool – AS Roma: 1/2 Finale de LdC

Liverpool – AS Roma : cette rencontre a tout d’une grande soirée de football !

Les deux invités surprise de ces demi-finales de Ligue des Champions s’affrontent pour rêver encore un peu plus ! D’un côté Liverpool, qui 10 ans après retrouve une demi de C1. Les Reds semblent favoris après avoir fait tomber avec la manière l’ogre Man City au tour précédent. De l’autre côté la Roma, qui a créé l’exploit de renverser le grand Barça. Cela promet un match ouvert où chacun à sa carte à jouer.

 

Avant-match

Pour assister à cette rencontre, je pars de Paris en avion et atterri à Manchester. Déjà à Paris, je suis dans l’ambiance du match. En effet, plusieurs personnes abordent les couleurs des Reds dans l’avion. On le sait, les Reds sont populaires dans plusieurs pays et notamment en France. Comme chaque rencontre, des Fans du monde entier se rendent au bord de la Mersey.

Arrivé à l’aéroport, c’est de mieux en mieux, il y a du rouge partout ! Le train pour Liverpool est bondé de fans, alors que nous sommes 7h avant le match en pleine semaine ! Il y a même une poignée de fans italiens, qui ont bien l’air d’être des ultras. En arrivant dans ma rame, trois d’entre eux croisent deux fans anglais habillés en Stone Island. Ils leur jettent un regard. Les deux anglais ne les remarques même pas, trop occupé à siroter leur bière. Je m’attends alors à un avant-match animé.


Pour en savoir plus sur comment aller voir un match au UK, et surtout à Liverpool, voici le guide du Groundhopper au Royaume-Uni.


A la gare de Liverpool Lime Street, j’aperçois en sortant sur le centre commercial St-Johns un message pour les supporters romains : Benvenuti a Liverpool. Les anglais savent d’une manière générale bien accueillir les supporters adverses.

Je me dirige ensuite vers mon auberge de jeunesse, où je recroise les 3 italiens de ma rame. Cela me permet d’échanger avec eux. Ils font partie de la Curva Sud et seulement deux d’entre eux ont un ticket. Ils me disent que de nombreux fans sont venus d’Italie sans ticket. Ils essayeront d’en avoir au marché noir. L’auberge est déjà dans l’ambiance du match où de nombreux fans des Reds sont également présents.

Je me dirige alors vers le centre-ville pour prendre la « température ». Il est 14h et l’ambiance est assez calme mais je trouve qu’il y a beaucoup plus de monde habillé aux couleurs de Liverpool que d’habitude. On sent que ce soir se joue une rencontre historique. Malgré tout, en ce jour de semaine, la ville est beaucoup moins animée que lors des matchs qui se jouent le week-end. Les fans d’Everton, habituellement assez présent, se font discrets. Je n’en ai vu qu’un seul. C’est sûr que voir du rouge partout ne devait pas les enchanter. Quant aux fans romains, ils sont eux aussi discrets. Il semble nombreux dans la ville, mais se baladent en petits groupes. Peu à peu, l’atmosphère évolue. On entend une poignée de fans des Reds chanter dans quelques coins de rues. Les bars et restaurants se remplissent de maillots Reds. Mais rien de plus, il est sans doute un peu tôt encore. Je décide donc de me diriger vers le stade. Il est 16h30.

Je ne suis jamais arrivé aussi tôt avant un match à  Anfield. L’atmosphère monte tout doucement. Je me pose dans un pub où il y a déjà pas mal de monde. En faisant le tour du stade, je passe devant le Mémorial d’Anfield. Le triste anniversaire de la tragédie d’Hillsborough a eu lieu il y a quelques jours, et cela se voit. Il y a beaucoup plus de fleurs de déposées que d’habitude. Les commémorations outre-manche m’impressionneront toujours. En passant devant l’entrée des joueurs, je suis surpris car il n’y a personne et aucune barrière. Je comprends pourquoi en continuant mon tour du stade quand j’entends enfin des chants ! J’aperçois même des fumigènes. Les fans des Reds se sont réunis pour attendre le bus des joueurs. Il semblerait que pour cette fois-ci le bus arrive du côté de la Kenny Dalglish Stand, peut-être à cause des incidents lors du tour précédent contre City ? Quoi qu’il en soit, il est 17h15 heure locale, soit 2h30 avant le coup d’envoi. Les fans des Reds sont nombreux, je pense que certains sont là depuis plus d’une heure, et ce malgré la pluie continue depuis mon arrivée au Royaume-Uni. Les chants résonnent en continue, toujours accompagnés de fumigènes. Le nouveau chant des fans « Allez Allez Allez » est repris à plusieurs reprises. Souvent alterné avec celui à la gloire de Mo Salah. (voir ces chants dans les vidéos plus bas)

La police est présente massivement, bien plus que d’habitude. Des barrières ouvrent le chemin pour les bus. Tout le monde essaye de trouver un peu de hauteur pour voir le bus arriver. Certains montent sur les toits, d’autres dans les arbres. Des fans montent même sur deux camions de police qui sont en stationnement. Ils s’offrent le luxe de craquer des   fumigènes mais se font déloger après 10 bonnes minutes. La pression monte.

 

A 18h30, le bus des Reds arrive enfin. Des fumigènes craquent de partout, les fans chantent tous en cœur. C’est incroyable. L’ambiance est déjà magique. Plusieurs heures d’attente sous la pluie pour moins d’une minute de passage du bus. Ça paraît fou, mais ça valait le coup. Le bus romain arrive dans la foulée sous les huées même si ça s’est mieux passé que celui de City. Les fans sont prêts à mettre une ambiance de folie, les joueurs sont prévenus. This is Anfield.

Le passage des bus étant terminé, je pars rejoindre les autres membres de la French Branch Liverpool FC. Je passe devant la section réservée aux fans romains où l’on peut voir de nouveau un message d’accueil « Benvenuti As Roma Fans ». Pour ce match historique, j’ai la chance d’être dans le KOP. Ça promet.

A 45min du coup d’envoi, je prends place dans le KOP. On sent déjà que l’ambiance est particulière. La section réservée aux fans de Rome est déjà quasiment pleine. Je trouve aussi le stade déjà bien rempli par rapport à d’habitude. On entend même quelques chants côté LFC.

L’atmosphère d’avant-match était donc remarquable, mais je m’attendais à mieux côté romain. Je n’ai pas vu grand-chose de leur part. Même pas un cortège. Petite déception. J’ai appris plus tard qu’ils se sont fait voir lorsqu’une quinzaine d’entre eux ont attaqué des fans Reds devant le KOP, à 15min du coup d’envoi. Étant dans le stade, je n’ai rien vu de tout ça.

Le protocole Ligue des Champions l’obligeant, juste avant l’entrée des joueurs, Anfield se met à chanter le mythique « You’ll Never Walk Alone ». J’en ai des frissons. C’est incroyable. Sans aucun doute le plus beau que j’ai vu jusqu’à présent. Tout le stade brandit son écharpe. On voit les flashs des vidéos depuis la tribune romaine. Le YNWA dure longtemps, plus longtemps que d’habitude, mais est toujours aussi intense. Les joueurs rentrent sur le terrain, l’ambiance est toujours aussi indescriptible depuis le KOP. A tel point que je n’ai même pas entendu la musique de la Ligue des Champions. Petite déception mais je suis tellement impressionné par  cette atmosphère des grands soirs.

 

Match

L’ambiance est toujours aussi magique. Étant en face des fans romains, il m’est difficile de les entendre. Beaucoup de gestuelle de leur côté au début du match. Ils semblent en forme, tout comme leur équipe qui domine en ce début de rencontre. Ils sont tout prêts de cueillir à froid Anfield sur une frappe de Kolarov qui trouve la barre transversale. Peu à peu, Liverpool reprend la main mise sur le match. Anfield pousse de plus en plus son équipe. Les occasions s’enchainent. Les Reds trouvent enfin la faille par deux fois, grâce à « The Egyptian King ». 2-0 à la mi-temps, les fans osent à peine y croire.

Mo Salah The Egyptian King Liverpool v Roma 24/04/18

Au retour des vestiaires, c’est un festival. 5-0 en 70 minutes. Anfield n’en croit pas ses yeux. L’ambiance est indescriptible, tout le stade agite son écharpe et chante « Allez Allez Allez ». Les fans se voient déjà à Kiev mais les deux buts romains en fin de match les ramènent sur terre. Les fans romains, éteints depuis l’ouverture du score de Salah, se réveillent après le but de Dzeko. Anfield semble partagé. Bien que la performance réalisée par son équipe soit magnifique, le doute s’est installé. L’ambiance peine à exploser en fin de rencontre. C’est dommage tant elle fût incroyable tout au long du match. Le match se termine. Victoire 5-2 des Reds. Tout est encore possible. Malgré la victoire, les fans des Reds paraissent inquiets pour le retour. Tandis que les fans romains chantent comme s’ils avaient gagnés la rencontre.

A la fin du match, quasiment aucun tour d’honneur. Les joueurs saluent rapidement les supporters. Ils semblent pressés de rentrer. Pourtant, pour une fois très peu de fans ont quitté Anfield avant la fin du match. Comme pour faire perdurer cette soirée historique.

 

Après-match

Le match une fois terminé, je quitte le stade avec les autres membres de la FB. L’un d’entre eux me dit que City était encore mieux. Surprenant, tellement l’ambiance était folle aujourd’hui.

Cependant de nombreux fans chantent en quittant le stade. Finalement, on dirait que la joie de cette victoire prend le dessus sur la déception de la fin de rencontre. On décide d’aller fêter ça dans un pub proche du stade, où l’ambiance est digne des plus belles soirées. Plus d’une heure après la fin du match, nous prenons le bus pour nous diriger vers le centre-ville. Là encore, ça chante à la gloire des Reds. Le chauffeur demande aux passagers de se calmer, en vain. C’était là aussi incroyable. Même lors de matchs précédents avec une belle victoire des Reds contre l’un des gros de Premier League, je n’ai pas vu ça. Encore plus incroyable une fois arrivé en ville, on entend chanter de partout. La place du Concert Square, l’une des places les plus animées de la ville, est bondée. Impressionnant pour un mardi soir. Tout le monde chante à la gloire de Liverpool. On aperçoit même des drapeaux accrochés. Je n’ai jamais vu ça à Liverpool. A noter que je n’ai vu aucun romain en ville à l’après-match. C’est sans importance, la soirée est partie pour continuer jusqu’au bout de la nuit.

Il est temps pour moi de rentrer après cette soirée dont je me souviendrai pendant encore longtemps, comme tous les amoureux des Reds sans aucun doute.

Le lendemain, je croise des fans de Rome dans le train pour Manchester. Les deux buts marqués leurs donnent de l’espoir. Ils ont réalisé l’exploit une fois, pourquoi ne pas recommencer ? Quoi qu’il en soit, ça promet un beau match retour. Vivement mercredi.

Liverpool - AS Roma: 1/2 Finale de LdC

70€ The Kop
8.9

Le stade

7.5/10

Le football

10.0/10

L'atmosphère

9.5/10

La ville

8.0/10

L'expérience groundhopping

9.5/10

Avantages

  • Du rouge partout
  • L'accueil du bus
  • Ambiance indescriptible
  • Un festival de buts
  • L'ambiance qui dure après le match

Inconvénients

  • Les supporters romains, en deça des espérances

One thought on “Liverpool – AS Roma: 1/2 Finale de LdC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *